20 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

Menteur !

C’est un auditeur, marié depuis 31 ans, 3 enfants, qui passe à l’antenne : « ça me fait rire…aahaah…la place du mensonge dans mon couple ? y en a pas… »

ça peut flinguer le moral, ce genre de témoignages… ça file des complexes, ça ruine une journée…Mon poste de radio ne va quand même pas me faire le coup de pute des pubs Ricoré, le coup de Trafalgar dont Facebook semble avoir le monopole avec ses posts et photos de familles idéales.

Pierre d’Isère est en verve : « c’est un échange permanent, une façon de s’exprimer. L’essentiel est de réfléchir à la façon dont on va dire les choses… »

Pierre d’Isère est précis : « on s’est rencontrés, on est tombés amoureux…et ça a fait rire nos enfants quand après 30 ans de vie commune on a décidé de se marier…Y a pas à mentir à l’autre…c’est ce que je dis à mon fils aîné qui a 30 ans… »

Retour en plateau et le petit sourire saturé de fierté qu’on lit dans la voix de Pierre d’Isère contraste avec la gravité des invités et la quasi-mélancolie qui règne dans le studio. Le thème du mensonge dans le couple est presque tabou et nul n’échappe à la douloureuse question, à part peut-être Pierre d’Isère.

C’est une psychanalyste qui prend le bâton de parole : « sans être suspicieuse…mais, quitte à jeter un pavé dans la mare, si je me fie à ce que j’entends en consultation, dès qu’on aborde l’essence de la sexualité du couple, on s’aperçoit tout d’un coup que la réalité n’est pas toujours exprimée ou exprimable…Quid de la réalité de l’orgasme de la femme ? Nombre d’entre elles simulent sans jamais le dire à leur mari… »

Et pour équilibrer son discours, la psy ajoute : « beaucoup d’hommes ont une masturbation sur des sites pornographiques et n’en parlent pas non plus… »

L’animateur le sentant peut-être au fond du trou revient vers Pierre d’Isère en lui tendant une perche : « Pierre, chez vous, donc, la vérité est centrale… Merci à vous Pierre pour ce beau témoignage. »

Pierre d’Isère répond : « tout à fait…merci ». Mais le ton n’est plus aussi enjoué et assuré.

Il fait le compte : « ma femme me confesse-t-elle que « 95 fois sur cent, elle s’emmerde en baisant » ? »

Toi Pierre d’Isère
te croyant au pinacle.
On a fait des misères
aux rengaines d’oracle.
Rengaine ta pine âcre.
Qu’elle échappe au massacre !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Garder le fil d'Ariane |
Une craie dans la poche |
Florine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'actu du 19
| Brides de vie
| Au pays des lacs