05 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

Ecoconception

Sortie vélo entre bitume et vignes d’abord, entre bitume et garrigue ensuite, durant laquelle un vent léger fait oublier la vélocipédique aventure de haute voltige d’avant-hier sous de violentes bourrasques, durant laquelle un vent léger désembrume la tête et consent à oxygéner au lieu d’asphyxier.

La nature est à portée de pédales.

Natura, ce qui est en train de naître… ou ce qui est en train de mourir si je m’arrête au dossier sur le réchauffement climatique que Clem a dû étudier pendant les vacances.

Simultanément, heureux hasard, un Président bête-à-manger-du-foin s’est fendu d’un tweet de haute volée pendant la dernière vague de froid sur la côte est américaine

trump

avant de mordre la poussière.

trump_foley

Tiens, Tom qui traite aussi ce sujet à la mode-de-chez-nous en cours d’anglais, me signale que « effet de serre » (indispensable à la vie sur Terre, mais connoté négativement avec le rejet croissant de CO2 lié à l’activité humaine) se dit greenhouse effect, expression qui sent plutôt le frais.

Retour sur la sortie vélo.

Sont absents mes collègues préférés qui, jusqu’à cette année, ont produit leur propres tomates, courgettes…au jardin communautaire du village.

Est absent mon épicier préféré qui propose de frais légumes bio cultivés par des producteurs locaux et dont mes collègues préférés fréquenteront plus assidûment dorénavant la boutique.

fraîcheur et saveurs

Est absent mon oenologue préféré qui exploite une vigne de Haute Valeur Environnementale et qui vend quelques unes de ses meilleures bouteilles chez mon épicier préféré.

HVE, utilisation donc de produits qui n’attaquent pas directement les ravageurs mais aident la plante à se défendre et attention permanente portée aux herbes et fleurs autour des vignes.

guizard

Est absent mon Gardois préféré dont les filles

abeilles

butineraient avec délice les fleurs de mon oenologue préféré si elles grandissaient à la grande ville.

Mon Gardois préféré a eu un marteau, a cogné le jour, a cogné la nuit, y a mis tout son coeur, a bâti une grange, et y a mis sa Mimi, des chats et un renard.

Et des enfants ? Non, childfree plutôt que childless en anglais. Choix assumé dans une société où l’enfantement reste une foutue norme, où le choix de ne pas être parent peut être considéré comme un comportement déviant.

Et si mon Gardois préféré était un GINK, Green Inclination, No Kids au masculin, un « croisé de la dénatalité » criant le slogan : « Si tu aimes tes enfants, ne les mets pas au monde, c’est une poubelle. » ?

Et si sa participation à l’écoconception était la contraception ?

Je le lui demanderai quand il passera à la grande ville.

Est absent mon capitaliste préféré qui dilapide (avec sa grosse Volvo) le capital vert que mon Gardois préféré constitue.

Je suis donc à la fête, sur la bicyclette (transport vert par excellence), je suis devant, derrière, je suis derrière, devant, je suis tout seul sous le vent.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Garder le fil d'Ariane |
Une craie dans la poche |
Florine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'actu du 19
| Brides de vie
| Au pays des lacs