11 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

« Femme, j’écris ton nom « 

Les éminentes têtes poivre et sel de l’Académie Française ont manqué de fermeté lorsque le conseil supérieur de la langue française leur a soumis la réforme de l’orthographe en 1990. Comme elles n’ont pas opposé un NON catégorique à ce demi – « péril mortel de la langue » mais l’ont validé du bout des lèvres, d’aucuns ont conclu que c’est l’académie elle-même qui a impulsé la dite réforme.

Avec Corneille, la plus célèbre d’entre elles, elles ont fulminé :

Ô rage ! ô désespoir ! ô viellesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Forfaiture ! c’est l’Académie qui a remplacé au temps des lumières le « s » muet d’un « es » médian par « ê« . Et oui les tontons, n’y-a-t-il pas matière grise à être testard quand il s’agit de défendre le « chapeau » de tête ? Plus qu’une défiguration, c’est un déracinement de la langue !

Pourtant les sages, en craignant peut-être la tempête dans un verre d’eau, ont failli par un silence intempestif.

On imagine que les 40 pinailleurs ont mangé leur chapeau en grimaçant. On imagine qu’ôter le  » i  » du lacrymogène « oignon » a arraché une douloureuse larmette de leurs yeux arc-boutés à des sourcils en accent circonflexe de réprobation. Un peu comme si, en enlevant une épine du pied de l’écolier, la réforme leur retirait à la pince à épiler un poil du cul. Y a de quoi se refermer comme une huître !

Dommage collatéral ou effet papillon des simplifications orthographiques : le grand frèreTariq « s’est fait des jeunes » au lieu de « jeûnes ». Mais tout ça selon les règles de son islam puisque « femme, tu sortiras voilée/couverte sinon tu rentreras violée/ouverte ». Et puis, octobre 2016, vient l’effet boeuf l’effet-halouf de la tempête Harvey.

En une, le mécréant Charlie – t’iras pas au paradis ! – se fait le charlatan : transformé en char d’assaut au moyen d’un énorme sexe en érection, Ramadan sonne la charge :  » je suis le sixième pilier de l’Islam « .

tariq

Retour à nos ânes du Quai Conti et à leur djihad, on les entend bramer après leur moment de faiblesse :  » Au diable les âmes pusillanimes, dorénavant on ne lâche rien ! « 

La détermination aiguë et l’air grave, remontés comme des coucous, les vaillants et illustres hommes de la coupole ont désormais à coeur de faire parler la testostérone. Ils ont un truc à prouver : conservatisme rime avec conservation, on peut être en effet vieux comme un immortel et vert comme son habit !

LAIN-FINKIELKRAUT-ACADEMIE-FRANCAISECorrida

Manade d’ »acrobates avec leurs costumes de papier ». Quand ils publient le 30 juin l’avis de décès de leur collègue S. Veil en préférant la qualité « confrère » à « consoeur »

simone

la grande dame, le corps encore tiède, a dû fredonner avec Cabrel :

Je les entends rire comme je râle
Je les vois danser comme je succombe
Je pensais pas qu’on puisse autant
S’amuser autour d’une tombe

En voiture, Simone ! ils ne cèderont pas à « l’entreprise de féminisation systématique« . C’est vrai quoi ! « consoeur » n’a jamais été retenu par l’usage !

Faut dire que les féministes tendent parfois le bâton/ la verge pour se faire battre.

  • Pour les adeptes de l’écriture inclusive, le choix de « noues » à la place du pronom « nous » n’est pas très heureux puisque le terme « noue », désignant une terre grasse, marécageuse et utilisée en pâture, les renvoie immédiatement à leur maudit gazon humide. Et à leurs ragnagnas

♂ / 2 = ♀ ou, de façon équivalente,  ♂ = 2.♀

Comment entendre alors l’exaspération de quelques chieuses face à la règle grammaticale répétée en boucle dès l’école primaire : « le masculin l’emporte sur le féminin » ?

Le message de l’Académie est clair :

Elles auront beau démontrer que ce genre de refrain infuse jusqu’au plus profond des êtres et que, totalement intériorisée, la règle grammaticale peut favoriser l’acceptation implicite d’une hiérarchie des sexes. La vieille dame du Quai Conti restera sourde.

Si elle retrouve un peu de sagesse, je lui donnerai l’adresse d’un super audioprothésiste.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Garder le fil d'Ariane |
Une craie dans la poche |
Florine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'actu du 19
| Brides de vie
| Au pays des lacs