Archive | octobre 2017

29 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Mon grand oiseau et mon…poulet

On demande à Michel Serres un seul mot, le mot qu’il choisirait s’il devait n’en garder qu’un. « Tendre », répond-il, parce que, selon sa nature grammaticale (adjectif ou verbe), il désigne des réalités antinomiques. La vie quoi ! L’adjectif « tendre » pour la douceur, la caresse, la délicatesse, l’amour. Le verbe « tendre » pour la raideur, l’effort, la […]

Lire la suite

22 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Qui verrat verra

Révision avec Clem de son cours d’Histoire sur la Révolution Française, léger prolongement en solitaire et, après de maigres lectures, tentative d’établir un parallèle entre la Grande Révolution et le « remue-ménage » provoqué par le Weinsteingate. Dernier épisode. Ariane Fornia (fille de Eric Besson, ancien ministre de Sarkozy) raconte avoir été victime (à 20 ans, en […]

Lire la suite

15 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Le rossignol, Loiseau et les deux oiseaux

Les deux oiseaux me disent froidement : « arrête papa, t’es gênant ! » quand je parle « djeun’s » pour surjouer la complicité, ou quand mes blagues tombent à plat comme des mouches. A moins que, dans ce second cas, ils me refusent sadiquement la fierté d’avoir fait mouche. Il serait plus juste de dire : « tu fais […]

Lire la suite

14 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Madiba dit « bats en brèche l’échec ».

Hier soir, sur le retour du foot, Alex cite Mandela : « je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. » C’est la deuxième fois que j’entends cet aphorisme en deux jours. La première fois, c’était à la radio. Mais qui donc ? Je me creuse la tête. Est-ce Harvey Weinstein, le producteur américain accusé de […]

Lire la suite

08 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Le bordel

  Un retour de service qui reste dans la raquette vaut un joli juron qui s’envole comme un papillon, que je saisis à l’épuisette, que je ramène dans ma musette et que j’épingle sur cette placette : « bordel de cul » vocifère Guigui plein de frustration sur le court de Saussan. Forme pléonastique qui surprend d’abord, […]

Lire la suite

08 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Tintin, Macron et le petit x des mathématiques

Ni chair, ni mère, ni père, ni sexe. Aucune consistance, entre l’ange et le spectre. Présence diaphane pour le plus célèbre héros de Hergé. Selon les propres mots du dessinateur, « Tintin est un schéma, un rond, deux yeux, 1 nez, un masque commode, un visage universel« . (Tintin en marche) M. Serres (un ami de Hergé) […]

Lire la suite

Garder le fil d'Ariane |
Une craie dans la poche |
Florine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'actu du 19
| Brides de vie
| Au pays des lacs